L’Islande terre d’exception

Petite île mesurant à peine 550 km d’est en ouest et 350 km du nord au sud, l’Islande, terre d’exception, est toute jeune : elle a a commencé à se former il y a moins de 20 millions d’années (contre 4,5 milliards d’années pour la planète Terre).

Elle est située sur deux plaques tectoniques : les plaques Nord-Américaine et Eurasienne, qui s’écartent chaque année de quelques centimètres, donc l’Islande grandit d’autant d’est en ouest (environ 2 cm par an) ! Du sud-ouest au nord-est de l’île (à Þingvellir par exemple) on peut observer à ciel ouvert un rift émergé (une série de fissures parallèles les unes aux autres, là où s’écartent les plaques tectoniques) : c’est l’un des deux endroits au monde où le rift est ainsi visible à l’œil nu... oui… l’Islande terre d’exception n’est pas un mythe !

Au niveau de la jonction entre les deux plaques, la croûte terrestre se déchirent régulièrement : les laves qui jaillissent sous forme d’éruptions volcaniques s’accumulent et finissent par former une chaîne de montagnes appelée dorsale. Ainsi, au fond de l’océan Atlantique, entre la plaque américaine et la plaque eurasienne on peut observer une vaste chaîne de montagne, la « dorsale médio-atlantique » qui s’étire sur 15 000 km de long et dont l’unique partie émergée est l’Islande !

Là où émerge l‘Islande, deux phénomènes volcaniques se conjuguent : un volcanisme lié à la formation de la dorsale (volcanisme d’accrétion), et un volcanisme dû à la présence d’un point chaud pile au niveau de l’Islande, entre les deux plaques (ici sous terre, les températures sont plus élevées qu’ailleurs, les roches remontent à la surface, percent la croûte terrestre, et la lave jaillit !). L’accumulation de lave due aux deux phénomènes crée une île… l’Islande, joyau unique de la Création !

L’Islande est ainsi quasi uniquement d’origine volcanique. D’ailleurs, il n’existe aucun autre endroit sur Terre où la surface est composée à plus de 99% de roches volcaniques !

Ses terres se façonnent au gré des nombreuses éruptions volcaniques (en moyenne 1 tous les 4 ans) dont certaines révolutionnent le paysage.