Voyages en randonnée chamelière dans le désert

Qu’est ce qu’une randonnée chamelière ?

Une randonnée chamelière est une marche (à ne pas confondre avec la méharée où chacun monte sur un chameau).
Vous marchez en suivant les chameaux qui transportent tous les bagages, l’eau, la nourriture et le matériel collectif.
Un « chameau taxi » est la plupart du temps disponible en cas de fatigue.

J’ai servi la beauté. Y a-t-il au monde chose plus grande ? Sappho

Quel est le niveau de difficulté d’une randonnée chamelière ?

Nos voyages ne sont pas des « trekkings sportifs », en aucun cas nous ne cherchons la performance ! Pour autant, le niveau de difficulté que nous indiquons est, de fait, subjectif.
Ayez à l’esprit qu’une randonnée chamelière, c’est une marche dans un désert qui se caractérise par des dunes de sable, et des regs (plateaux caillouteux). Parfois, le vent, le froid ou la chaleur rendent la marche plus difficile.

N’hésitez pas à nous téléphoner et dans tous les cas, il est bon de vous entraîner les semaines précédant le départ, ne serait-ce que pour tester vos chaussures ! Marchez au moins une fois par semaine deux à trois heures : c’est toujours bon pour le corps et l’esprit !

Echangeons, par téléphone, mail...
Chuchotez-nous vos projets : nous serons à vos côtés pour les réaliser !

Voir toutes nos randonnées chamelières

Comment se déroule une journée en randonnée chamelière ?

Le réveil

Une douce lumière caresse le bivouac. Après un brin de toilette « saharienne », chacun vaque à ses occupations matinales : ranger le sac, méditer dans les dunes, noter les rêves dans un petit carnet secret, regrouper les dromadaires… Mmmmmm… l’arôme du café et du thé attire les gourmands pour un copieux petit-déjeuner, l’occasion de raconter les anecdotes de la nuit (superbe coucher de lune, visite d’un chameau, ballet d’étoiles filantes…).

En marche !

Après les derniers préparatifs (charger les dromadaires, remplir les gourdes, crème solaire et chèche), la caravane s’élance pour des retrouvailles avec l’étourdissante beauté du désert. La lumière du jour souligne les couleurs, renforce les contrastes. Tiens ! La trace d’un fennec, la rencontre de nomades, une fleur solitaire, un bébé chameau qui trottine près de sa maman, la surprise d’une oasis ! Pieds ailés ou fatigués, chacun chemine à son rythme et le « petit temps » s’estompe peu à peu pour laisser couler en nous le « Grand Temps », le mental s’apaise doucement tandis que les sens s’ouvrent et épousent cette intemporalité apaisante.

A table !

Pluche de légumes pour les courageux. Farniente pour les autres… avant de se régaler d’une méga-salade composée et de fruits pour le midi. Ensuite, arrive l’heure d’un grand bonheur saharien : la sieste à l’ombre d’un acacia ou d’un tamari qui procure une fraîcheur inespérée… ou sous une couverture tendue entre 4 bâtons si l’arbuste n’est pas au rendez-vous ! Pour le soir, fête culinaire avec tous les délices de la cuisine du désert.

Bivouac dans le désert

Le soleil s’apaise, les ombres s’étirent sur le sable et soudainement l’arrêt est décidé, les chameliers s’affairent. Chacun s’installe pour la joie d’un bivouac au cœur du désert. Avant la veillée, balade solitaire ou paroles du cœur, coucher de soleil flamboyant et murmures de vent, chant du joli moula-moula noir et blanc… Tout est paisible. La nuit nous enveloppe de sa cape de douceur et d’étoiles. Le soir, les histoires se racontent entre rires et silence, flûte et instants d’éternité. Morphée nous accueille pour une nuit de quiétude dans les bras de la lune.

Tout ce que vous devez savoir pour voyager en randonnée chamelière :

Qu’est ce qu’on mange en randonnée chamelière ?

Les repas sont essentiellement végétariens, pour autant sardines, thon, viande… s’invitent parfois dans nos assiettes !
Il est impératif de nous préciser avant le départ toute allergie ou intolérance alimentaire, sans quoi elle ne pourrait en aucun cas être prise en compte sur place. Pour autant, les alternatives ne sont pas toujours évidentes à trouver : c’est pourquoi il est important d’en parler ensemble avant votre départ.

Petit-déjeuner copieux, avec thé et café.
Salade composée et variée le midi (féculents ou légumineuses et légumes).
Le soir, cuisine chaude locale avec entrée ou soupe, plat principal, dessert.

Et si l’envie vous prenait de partager autour du feu une spécialité de votre région ou autres friandises… ? C’est vraiment sympa de découvrir ainsi les différentes gastronomies. A noter que dans les pays musulmans, nos hôtes ne consomment pas d’alcool (en Mauritanie l’alcool est d’ailleurs interdit).

Est-ce qu'on peut boire l’eau transportée en randonnée chamelière ?

L’eau est puisée dans des puits : bien qu’elle soit potable et claire, nous vous recommandons vivement de la traiter avec des pastilles purifiantes.
Le guide local vous proposera peut-être de traiter directement l’eau dans les jerrycans (et non pas individuellement dans vos gourdes), afin que vous puissiez toujours disposer d’eau traitée lors des pauses repas (le temps de traitement recommandé étant de 1 heure en général).

Comment dort-on la nuit en randonnée chamelière ?

Un matelas est fourni à tout le monde.
Nuits en bivouac à la belle étoile, et parfois une tente collective est montée.
Pour ceux qui souhaitent plus de confort, vous pouvez apporter une petite tente igloo : on en trouve de moins de 2 kg.

Comment se passe la toilette en randonnée chamelière ?

Difficile d’y croire avant de l’expérimenter, mais on ne se salit vraiment pas en randonnée chamelière !
L’absence d’humidité y est pour beaucoup.
Les dromadaires transportent toute l’eau de la semaine pour la boisson et la cuisine.
L’eau est précieuse dans le désert, une occasion de plus de mettre en acte la notion de non-gaspillage et sobriété heureuse !
Un petit peu d’eau pour se laver les mains… et les lingettes sont géniales pour le reste de la toilette.

Quels sont les équipements indispensables pour voyager en randonnée chamelière ?

Mentalités et mœurs du monde musulman sont imprégnés de pudeur et de réserve tant pour les hommes que pour les femmes.
Par respect pour nos hôtes musulmans, une tenue décente est indispensable.
Une liste détaillée des affaires à apporter vous sera envoyée avant le départ.
Comme équipement spécifique, vous avez besoin de : chaussures de marche (déjà utilisées !), bâtons de marche (facultatifs), sac de couchage et drap sac, gourde, lampe frontale, pastilles pour purifier l’eau, solution pour la désinfection des mains, crème solaire écran total, lunettes de soleil, chèche (possibilité de l’acheter sur place) ou chapeau ou casquette.
Pour le confort des dromadaires, merci de voyager avec un sac de voyage souple (roulettes et poignée télescopique ne posent aucun problème) mais pas avec une valise rigide. Pour la journée, prévoyez un petit sac à dos pour vos affaires personnelles (crème solaire, lunettes de soleil, gourde…)
Le sac de voyage (à placer en soute dans l’avion) ne doit pas dépasser la franchise bagage précisée par la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez.

Où partir randonner dans le désert avec des chameaux ?

En randonnée chamelière vous marchez en suivant les chameaux qui transportent tous les bagages, l’eau, la nourriture et le matériel collectif. Un « chameau taxi » est la plupart du temps disponible en cas de fatigue.

Le souffle de L'Ami du Vent nous porte et nous relie.

Philippe

J’ai participé à 3 aventures avec L’Ami du Vent avec bonheur. Que de beaux souvenirs dans une simplicité que j’apprécie.

Aucun autre voyage dit organisé ne me tente, et je suis prête à repartir avec vous pour un voyage à pied. Je vous embrasse tous et espère vous revoir bientôt.

Sylvie M

J’apprécie beaucoup l’esprit de L’Ami du Vent où l’on n’a pas la sensation de voyager en tant que consommateur de tourisme. C’est très important à l’heure actuelle. Gardez surtout cet état d’esprit qui a du sens… De tout cœur.

Brigitte K