L’écriture tifinagh

Hérités de l’antique écriture libyque, les caractères de l’écriture Tifinagh (ⵜⴼⵏⵗ ou ⵜⵉⴼⵉⵏⴰⵗ, Alphabet berbère latin : Tifinaɣ), gravés ou peints sur roche, pierre, sable, branche d’arbre, écorce, pierre, papier, tissu, cuir… se retrouvent au Sahara algérien et dans toute l’aire subméditerranéenne et saharienne.  

Seuls les Berbères d’Afrique du Nord et les Touaregs que nous rencontrons en randonnée chamelière au Sahara algérien ont conservé l’usage de l’écriture Tifinagh, dont l’alphabet, consonantique (composé uniquement de consonnes), comprend, selon les variantes dialectales, de 21 à 27 signes de style géométrique.

Cet alphabet consonantique qui compose l’écriture Tifinagh peut s’écrire verticalement, horizontalement, de gauche à droite ou de droite à gauche, et même en spirale ! C’est l’orientation des lettres asymétriques qui donne le sens de la lecture. Il est utilisé essentiellement pour la correspondance : la littérature, la mythologie et l’histoire sont de tradition orale chez tous les Touaregs, y compris les Touaregs algériens qui sont nos guides en randonnée chamelière au Sahara algérien

Dès 1970, alors que la transmission orale s’amenuise, l’utilisation plus intense de l’écrit a donné lieu à des innovations telle que l’invention de voyelles.

« Notre écriture à nous est une écriture de nomades parce qu’elle est toute en bâtons qui sont les jambes de tous les troupeaux, jambes d’hommes, jambes de méhara, de zébus, de gazelles, tout ce qui parcourt le désert. Et puis les croix disent si tu vas à droite ou à gauche. Et les points, tu vois, il y a beaucoup de points. Ce sont les étoiles pour nous conduire la nuit, parce que nous les sahariens, nous ne connaissons que la piste, la piste qui a pour guide, tour à tour, le soleil et puis les étoiles. Et nous partons de notre cœur, et nous tournons autour de lui en cercles de plus en plus grands, pour enlacer les autres cœurs dans un cercle de vie, comme l’horizon autour de ton troupeau et de toi-même ».

Par simple amour du vent et de la terre

Lors des randonnées au Sahara algérien, l’écriture Tifinagh s’observent principalement sur les roches. En randonnée chamelière, le rythme inhérent au désert et en particulier au Sahara algérien est propice à la contemplation et à l’attention, vous verrez donc très certainement ces caractères gravés de-ci de-là.

Les randonnées au Sahara algérien sont donc aussi l’occasion de découvrir une nouvelle langue, une nouvelle écriture et même un nouvel alphabet !