La culture tunisienne

Pour découvrir le sud de la Tunisie en randonnées dans le désert tunisien… un peu d’histoire afin de mieux comprendre la culture tunisienne.

Avant d’être arabe, la Tunisie a été successivement phénicienne, carthaginoise, province romaine, chrétienne, siège de l’Église d’Afrique. Elle est ensuite passée sous domination vandale, puis byzantine pour être enfin conquise par les Arabes au VIIe siècle.

Au XVIe siècle, la conquête ottomane a mué la Tunisie en une terre d’accueil cosmopolite. La culture tunisienne a alors été redessinée, non seulement par l’influence turque, mais également par les innombrables vagues d’immigration de peuples étrangers vers la Tunisie. A Tunis, notamment, cohabitaient des populations aux origines et langues très diverses : Arabes, Juifs sépharades, Berbères, Maures, Sénégalais, Maliens, Soudanais, Espagnols, Siciliens, Italiens, Sardes, Maltais, Français, Grecs, Chypriotes, Turcs, Géorgiens…

Ainsi, la langue tunisienne et la culture tunisienne, qui n’étaient plus qu’arabes à la fin du Moyen-Âge, se sont-elles enrichies de mille influences. L’instauration du protectorat français en 1881 a encore ajouté une tonalité supplémentaire à cette multitude.

C’est ce qui explique qu’en randonnée chamelière dans le désert tunisien, vous constaterez que certains chameliers parlent un peu français… voire parlent très bien français !

La culture tunisienne d’aujourd’hui est ainsi une véritable mosaïque originale et unique en son genre, une culture méditerranéenne. D’ailleurs, les Tunisiens comprennent mieux la langue maltaise que celle du Yéménite ou même du Marocain, s’identifient plus facilement aux mœurs du Grec ou du Sicilien qu’à celles du Libyen ou du Koweïtien, reconnaissent une partie de leurs plats nationaux à la table du Turc, de l’Arménien, du Circassien, tous Ottomans, de l’Algérien, maghrébin comme lui, mais ne sauraient nommer un plat saoudien !

Ainsi, en randonnée chamelière dans le désert tunisien, vous mangerez des plats tunisiens aux multiples influences !

Les randonnées dans le désert tunisien sont autant d’occasions d’appréhender la richesse de ce pays.