Les Touaregs algériens

Les Touaregs algériens que l’on côtoie en randonnées au Sahara algérien sont des Berbères nomades. C’est un groupe ethnique de 1 à 3 millions de personnes, répartis sur 5 pays africains (Algérie, Libye, Niger, Mali et Burkina Faso). Leur culture Berbère se traduit par l’utilisation de l’écriture tifinagh et de la même base linguistique connue sous le nom de Tamasheq ou Tamahaq (langue touarègue). Ils sont les descendants des premiers habitants de l’Afrique du Nord.

En randonnée chamelière au Sahara algérien nous sommes accompagnés par des Touaregs algériens des régions de Djanet ou Tamanrasset.

Le peuple touareg est organisé en confédérations, regroupant des tribus et factions qui obéissent à un système de caste hiérarchisé. A la tête de chaque confédération, se trouve un chef appelé Amenokal ou Tamenokalt lorsque c’est une femme. Chef de guerre et porte-parole de sa confédération, il est choisi selon des règles d’hérédités utérines (le pouvoir est légué selon une lignée matriarcale) et élu par les anciens lors d’une assemblée présidée par le « Amghar » (conseiller), où sont conviés les représentants des castes nobles. Il est le détenteur du « t’bal », le tambour du pouvoir, un symbole royal, qui sera déposé dans sa tente dès son élection.

Les Touaregs algériens que nous rencontrons lors des randonnées au Sahara algérien appartiennent à trois confédérations. Seuls les Kel Ahaggar (confédération du Hoggar, que nous rencontrons en randonnée chamelière au Sahara algérien dans la région de Tamanrasset), occupent un territoire exclusivement algérien. Tel n’est pas le cas des Kel Adrar (les Iforas) qui débordent de l’actuelle Algérie pour s’étendre sur tout le nord de l’actuel Mali, et des Kel Ajjer dont une partie du territoire est situé en Libye (les Kel Ajjers sont nos hôtes et nos guides en randonnée chamelière au Sahara algérien dans la région de Djanet).

Les Touaregs sont musulmans (ce qui n’exclut pas des pratiques spécifiquement touarègues), et monogames. Les femmes jouent un grand rôle dans la société et la culture touarègues.
La société touarègue est de fait une société matriarcale où la filiation s’établit par les femmes : l’enfant appartient à la tribu et à la classe sociale de sa mère. La tente est le bien propre de la femme, qu’elle garde en cas de divorce ou de veuvage.

Les randonnées au Sahara algérien sont l’occasion d’aller à la rencontre des Touaregs algériens, de leur culture et de leurs traditions.